Bref historique

En 1857 est lancé un projet de ligne baptisé « Chemin de Fer d’Italie » pour desservir, depuis Bellegarde et Annemasse, les communes du Chablais Français, sur la rive sud du lac Léman. En 1880, cette fameuse ligne arrive à Thonon-les-Bains, puis à Evian-les-Bains en 1882.

La compagnie PLM inaugure la ligne d’Evian-les-Bains au Bouveret le 1er juin 1886. Du Bouveret à St-Maurice (Suisse), la ligne avait été construite en 1858, en même temps que les travaux d’assainissement du Rhône.

En mai 1938, la SNCF reporte l’ensemble du trafic voyageurs sur la route. Le 19 mai 1940, la trafic est suspendu et ne reprendra que le 9 juillet 1941. A cette époque, la gare du Bouveret doit écouler près de 300 wagons de marchandises par jour du fait que la Suisse romande était approvisionnée par ce seul passage en zone libre, la France étant occupée par les allemands.

Le 1er octobre 1954, les CFF mettent en service l’électrification de la section de St-Maurice à St-Gingolph (Suisse). Côté français, la vapeur subsista jusqu’en 1972, remplacée à cette date par des machines diesel. Le trafic marchandises a vécu ses dernières heures le 28 mai 1988.

A partir de l’été 1986, un train touristique, le « Rive-Bleue Express » circule sur cette ligne et permet de la maintenir en état. Mais en 1998, la ligne est interdite de circulation à cause de son état. Et personne ne se propose pour effectuer les travaux nécessaires à la continuité du train touristique.

C’est là que tout bascule : la locomotive à vapeur du « Rive-Bleue Express » est vendue, les voitures voyageurs ferraillées, la ligne envahie par les herbes et les arbres, squattée par des riverains peu respectueux de la propriété d’autrui. Comble du sort, un pont métallique a été changé en 2001, et au jour d’aujourd’hui, aucun train ne l’a encore emprunté.


Chronologie


Pourquoi le « Tonkin » ?

A venir…

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!